AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 just another day ; meiwann loham

Aller en bas 
AuteurMessage
Meiwann Kravitz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/02/2010
Avatar : ASH STYMEST
Copyright : FOX ♥
Emploi/Etudes : DJ
Localisation : FIND ME

MessageSujet: just another day ; meiwann loham   Mer 24 Fév - 14:34

DO THE DANCE




©THRILLING GLOW

    M e i w a n n . L o h a m . K r a v i t z
      AVEC. A s h . S t y m e s t .


    A g e ; twenty five
    N a t i o n a l i t é ; english
    O r i g i n e ; english
    M e t i e r ; dj
    S i t u a t i o n . F a m i l i a l e ; single
    G r o u p e ; justice


H o w . S o o n . I s . N o w


      Hey... Look who's here... Your dear father.
      Yop dude. How awesome he is... Meiwann. What a wonderful name... What a wonderful boy. I'm sure one day, he'll be a big man. I'm sure one day, he'll be famous.

    M. Kravitz embrassa le front de sa femme, Mrs. Kravitz Phantom, puis celui de son enfant, M. Kravitz fils, qui gémissait doucement. Ses yeux bruns et ronds fixaient ceux de son père, qui l'observait avec tendresse. De son doigt fin et long, il caressa le visage potelé de Meiwann. Un sentiment de bien-être intense, d'affection et protecteur remplissait tout son corps, du bout de chacun de ses cheveux, jusqu'à la pointe de ses ongles de pieds. Il savait que plus tard, il échangerait des balles avec son deuxième fils. Il savait que plus tard, Meiwann mangerait des chocopic avec ses deux sœurs et son frère ainé. Ce qu'il ignorait, c'était qu'il aurait encore une fille et un fils, des jumeaux. Ce qu'il ignorait, c'était qu'avait quelques paroles, il venait de sceller le destin d'un des plus grands futurs djs du monde.









      Help, i need somebody ! Help, not just anybody ! Help, you know i need someone ! Help ! ... When I was younger...

      … So much younger than...
      So much younger than today...
      … I never needed...
      I never needed anybody's help in any way...
      … Now...
      But now these days are gone...
      … These days are gone...
      I'm not self assured...
      … I know i've found...
      Now i find i've changed my mind and opened up the doors !

    Dans une chambre où une bonne vingtaine de posters étaient accrochés, deux petits gamins d'environ 8-11 ans chantaient à tue-tête sur un tube diffusé à la radio. Il n'y avait personne d'autre dans la maison, ni les parents, ni les frères et sœurs. Il étaient seuls. Ils sautillaient sur le lit, euphoriques, s'imaginant être à la place de Paul McCartney et de John Lennon. Le plus jeune, Meiwann, tenait un micro invisible, et se déchainait devant le miroir – qui faisait office de caméra – et l'aîné, Jeffree faisait le chœur, en grattant sur une guitare imaginaire. C'était la belle époque.
      STOOOOP ! Switch off the radio ! There is the match Liverpool-Manchester on the TV now ! Quick ! I don't want to miss the first minutes of the match ! Switch off the radio I told you !
      WHAT ?!

    Jeffree mit sa main derrière l'oreille, signe qu'il n'entendait rien. Meiwann soupira puis sauta sur le sol, se précipita sur la radio et l'éteignit. Il détala alors dans le salon, tandis que Jeffree le suivait ahuri. Meiwann alluma la télévision, prit la télécommande et zappa sur la une.
      Phew ! It haven't started yet.
      We were listening to The Beatles guy ! Why have you switch off the radio ? There are just adverts on the tv, moron !

    Watch well the tv bro'. Are you sure that there are just advert ?
    Meiwann afficha un sourire narquois tandis que le générique commençait.
      Ah. Okay. Okay. I've said nothing ?
      What ?
      Nothing !

    Jeffree s'installa à côté de Meiwann, puis prit la télécommande de ses mains et monta le son. À partir de ce moment, ils furent béas devant la télévision, tandis que les joueurs entraient dans le stade, en trottinant. Hymne national. Main sur le coeur. Chant fier. Pile ou face. Liverpool l'emporte. Manchester devra attendre. Coup d'envoi. Numéro six prend la balle. Quelques passes. Près du but. Encore quelques passes. Très près du but.
      GOALLLLLLLL !

    Deux gamins qui sautillent dans tous les sens, puis qui se donnent une bonne bourrade. C'était la belle époque.






    Meiwann et Madyson marchaient ensemble, sous la pluie de Talacre, village où venaient très souvent les Kravitz pour se reposer après quelques longues semaines chargées et fatiguantes. Meiwann et Madyson se connaissaient depuis un peu plus de quinze ans à présent. Leur dernier souvenir remontait à l'âge de trois semaines quand ils s'étaient rencontrés pour la première fois avec une « vraie conscience » - comme ils aimaient le dire, et s'étaient rendus compte qu'ils s'entendraient à cent pour cent jusqu'à la fin de leur courte existence. La première fois, avec une « vraie conscience », que leurs yeux s'étaient croisés et s'étaient dits qu'ils seraient amis longtemps et qu'ils s'apprécieraient longtemps. La première fois, avec une « vraie conscience », qu'ils avaient partagé une compote pomme-banane. Leur compote favorite, jusqu'à aujourd'hui encore.
    Les gouttes de pluie ruisselaient sur leurs visages lisses, et tirant la langue pour tenter de boire de l'eau des cieux, ils retrouvaient pendant quelques temps les plaisirs d'enfance. Et si ils avaient une bonne apple pie, leurs plaisirs d'enfance ne dureraient que plus longtemps. Les bonnes choses n'étaient pas perdues ; pas encore.

    Malgré le fait que chacun des deux savaient qu'il y avait formation d'atomes crochus, aucun n'osait faire le pas vers l'autre, de peur de voir leur amitié détruite par un amour qui ne serait peut-être pas aussi long que leur amitié, voire plus. Mais cela créait un certain gêne entre les deux. C'était vrai, Madyson était vraiment très jolie et toujours aussi gentille que quand elle avait six ans, mais pour Meiwann, c'était une femme. Une femme qu'il n'était, néanmoins, pas encore prêt d'aimer...
      Maybe i'm not the one who will make you happy. Maybe i'm not the one you are waiting for. Maybe...
      Maybe wot ?
      Maybe... Oh fuck, i don't know !
      Me, i know. Maybe you are too moron to accept your love for me.
      What are you saying ? I do not love you !

    Meiwann passa sa main dans ses cheveux, trempés. Il avait une respiration saccadée, et les mains moites. Elle le fixait droit dans les yeux, avec ses yeux tellement clairs qu'ils semblaient être multicolores.
      I know when you are lying : you talk like a fuckin' intellectual and you put your hand in your hair. Moron !
      OH GOD ! I'm FED UP with all those cows and their fuckin' dungs ! I'm FED UP with all this unpolluted air ! I'm FED UP with this fuckin' countryside where there is NOTHING ELSE than cows ! I'm FED UP with grandma''s awfull Brussels sprouts ! I'm FED UP with neighboor's disgusting dribbling dog ! I'm FED UP with those days when it rains, as if there was not enough in Liverpool ! I'm FED UP with all those shops where there are no cheese chips ! I'm FED UP with all those parties where there are old persons waltzing like plastic dolls ! I'm FED UP the eccentricity of this fuckin' countryside !
      Because you think that you are not eccentric ?! Did you already see yourself in a mirror ?
      I'm not eccentric ! I just love stars, skater's clothes, punk style, noise music, acting like a fool and cheese chips. I am all but not ECCENTRIC !
      HAHAH ! Are you sure ? And your bro', don't you think he's eccentric with his long hair and his rising beard ?
      N... No ! Hum... Yes ! No ! Oh my gosh, i don't know ! I'm FED UP with...
      Yes, say it ! I want to hear it ! You are fed up with ME TOO ! Confess it, there's no problem ! I understand completely ! Confess !
      No... It wasn't what I wanted to say... I'm not fed up with you. Not at all... On the contrary ! It's not this at all...

    Meiwann rapprocha sa main de sa joue mais elle la repoussa avec violence. Avec tant de violence qu'elle resta en suspens dans l'air, les gouttes glissant lentement sur ses doigts, faisant briller la chaîne que lui avait offert Madyson pour son huitième anniversaire. Elle scintillait, doucement, comme pour rappeler que c'était pour ne jamais se séparer qu'elle lui avait offert ce bijoux. Mais elle ne le voyait pas. Elle ne voyait que la colère de voir que Meiwann était trop dégonflé pour avouer son amour. Elle n'avait jamais pensé que, étant en quelques sortes la personne la connaissant la mieux après ceux qui restaient vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec lui, comme Jeffree. Mais elle-même était trop fière pour l'avouer. Et elle était trop fière pour avouer qu'elle ne pouvait pas l'avouer elle-même. Et elle était trop fière pour avouer qu'elle était trop fière pour avouer qu'elle ne pouvait pas l'avouer elle-même. Et ainsi de suite.

    Elle partit. Il resta. Seul. Tous deux les larmes aux yeux, qui se mêlaient avec la pluie et se cachaient entre elles. Tous deux pensant à l'autre et fredonnant les mêmes paroles. Celle qui donnera naissance plus tard à TThhEe PPaARRtTYY.











      Hey ! Meiwann ! What's going on dude ? It's been a long time since I had seen you ! Hey... Come here.

      Is it really you Madyson ? It's great to see you here ! I didn't know that you were mixing in parties ! It's really great ! It has been a so long time !

    Madyson le serra dans ses bras en l'embrassant puis fit quelques manipulations avec les divers boutons de la table de mixage, chercha quelques cds, et écouta longuement dans les écouteurs avant que ses yeux s'illuminent soudainement, et qu'elle ait trouvé le son qu'il fallait absoluement mixer. Elle sourit à Meiwann, comme avant. Elle tappotta sur quelques touches, tourna quelques boutons, puis un disque et un deuxième, de différentes façons. Elle sourit à nouveau à Meiwann puis reporta son attention sur la table.
      Do you want to mix ?
      What... Me ? You know, electro is not my thing...
      Why not ? Trying won't kill you, yes ?
      Hum... Okay... But, let me time. Just... Just, preview something to put if I don't handle.
      No prob'.
      You're sure ? And if the party is wrecked because of me ?
      You won't wreck this party. Okay ? It's the new year in two hours. If you really cock up, I will take over, okay ?

    Cette endroit était tout simplement génial : blindé, insonorisé, calfeutré, et surtout, bondé. Six mille garçons et filles. Un seul orchestre, mais douze haut-parleurs ioniques sans membrane qui faisaient vibrer l'air de la maison comme l'intérieur d'un saxo-ténor. À croire qu'elle avait été construite exprès pour accueillir au moins trois cent personnes une fois toutes les deux semaines, au minimum. C'était extraordinaire : cette odeur de sueur se mêlant à celle de l'alcool et la musique résonnant dans les tympans et qui se rependait à l'intérieur du corps plus vite que la lumière, et atteignant tout, et n'oubliant rien.
    Meiwann, cheveux noirs placés sur le côté, en une mèche assez épaisse pour recouvrir tout son front, mit les lunettes aussi épaisses que des morceaux de sucre tendus par Madyson, qui lui souriait d'un air encourageant. Il prit aussi les écouteurs, puis ferma les yeux. Il écoutait. Jamais il n'avait écouté un son plus attentivement, à par pour décrypter tous les bruitages dans chacune des mélodies des Beatles ou des Rolling Stones. Tous les orchestres de l'éther passaient à travers ses oreilles, les caressaient doucement puis repartaient. Soudain, la brûlure. Elle picotait ses doigts et mordillait sa langue.


    Meiwann coupa le son. C'était comme si quelque chose le posédait et brusquement, il monta le son à fond. Aucun mouvement, aucun murmure, seuls les yeux étonnés qui fixaient intésément le nouveau dj. Au début, il y eut un silence. Puis un long Bip qui signalait, dans les hopitaux, l'arrêt cardiaque d'une personne.
      He's dead.

    C'était une voix lointaine, comme si elle était passée dans le filtre d'une radio ancienne, qui avait tendance à épaissir les sons. Puis un autre silence. Une salive avalée. Des « mais putain, remets la musique ! » « bordel, casse-toi p'tite bite ! ».
      Shut up loosers ! Open our minds and listen !

    De nombreuses insultes. Une concentration intense. Des sifflements. Un BOUM. Un silence. BOUM. Une pause. BOUM. BOU-BOUM. Une courte pause. BOUM. BOU-BOUM. BOU-BOUM. BOU-BOUM.
      He's alive.

    Toujours cette même voix. Et là, Meiwann fit résonner les battements de coeur comme rythme. Un frémissement.
      He's aliiiiveeeeee !

    Il lança les premiers sons après avoir hurlé. Peu importe qui était cette personne qui était miraculeusement revenue à la vie, les projecteurs se remirent à tournoiller dans tous les sens, s'allumant, s'éteignant, redonnant vie à tout ce qui était présent.
      He's alive ! He's alive ! He's alive !

    La foule sautait dans la salle au rythme des battements, en criant en choeur « il est vivant ! ». c'était comme une nouvelle naissance pour eux, une danse qui les réveillait de leur transe psychédélique ou d'un sommeil trop long. C'était comme un son revigorant, joignant toute la maison pour ne faire qu'un. Et pour Meiwann aussi, c'était un nouveau départ.
      Hey ! I'm Ephram Cruz.
      Nice to meet you Ephram. My name's Meiwann.

    Un sourire. Une amitié. Une musique. Justice.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -


Dernière édition par Meiwann Kravitz le Jeu 4 Mar - 14:07, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiwann Kravitz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/02/2010
Avatar : ASH STYMEST
Copyright : FOX ♥
Emploi/Etudes : DJ
Localisation : FIND ME

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Mer 24 Fév - 14:35

    M e . M y s e l f . A n d . I .


    Je m'appelle Meiwann. Et je suis très curieux.
    Ça, c'était la première chose à savoir.
    Ensuite, je suis vraiment très chieur. De un parce que je suis un chatterbox (j'adore ce mot, il sonne bien. En fait, j'adore quasiment tous les mots avec box. Cheese box. Carrot box. Electro box. Justice box. Ah non, je ne pourrais pas supporter d'entendre black box. C'est laid, c'est tout. Mais je m'égare...). De deux, parce que je suis timide. Je tourne ma langue dix fois avant de dire ses quatre vérités à quelqu'un que je n'apprécie pas. Du coup, les mots ont parfois du mal à sortir. De trois parce que je suis très paradoxal ; l'exemple a été donné avant : je suis un chatterbox mais j'ai du mal à parler. De quatre parce que quand je fais quelque chose ou quand quelque chose – comme les Beatles – me plaît vraiment beaucoup, je suis très, très passionné. De cinq parce que je suis un minimum naïf. Non, je ne croierais pas au « oh ! Une vache qui vole ! » (« oh ! Mon Dieu ! Y'a Harry Potter sur son balais magique ! » - « Où ça ? ») De cinq parce que je suis assez affectueux. J'aime les free hugs. De six parce que j'ai du mal à me lier. Les amitiés, c'est quelque chose d'assez sacré, et je ne donne pas ma confiance aux autres. De sept parce que. Non, je dirais rien à ce chiffre car il est magique, c'est tout. De huit parce que je suis assez secret. De neuf, je suis sensible. De dix, je suis assez jaloux et possessif. De onze, je peux m'averrer violent ou agressif. Vu comme ça, on dirait pas hein ? De douze, je suis très complexe. Enfin, voyons le bons côté des choses, tout le monde a un pourcent de chiantise dans ses gênes.
    Mais j'ai des qualités aussi. Enfin, je pense que c'est des qualités. Je suis assez calme. J'aime beaucoup la musique, mais bon, j'aime aussi le silence. C'est une sorte de musique pour moi. Ça déstresse l'esprit. Jeffree et Madyson disent aussi que je suis agréable et facile à vivre. Ephram, lui, a parfois du mal à l'avouer. Il faut comprendre. C'est Ephram. Il y a plein de chose dans ma vie qui sont magiques. Le mouton magique. La musique magique. La salade magique. Les plats magiques : les chips au fromage ou le bacon ou encore tout ce qui est avec du poulet. Je suis fier aussi. Fier comme un coq. J'ai du mal à m'avouer vaincu et à m'excuser. Mais je suis aussi modeste aussi. C'est ça qu'est bien chez moi ! Je sais trouver le juste milieux entre les qualités et défauts opposés ! Et enfin, je suis plutôt amusant. Bo, c'est pas toujours des blagues très drôles mais j'aime bien rire. J'adore rire. Y'a pas un jour sans que je rie. Sinon, je meurs.
    Un dernier point : Ephram m'a enregistré la dernière fois qu'il y avait un match de Liverpool à la télévision, tellement je l'énervais à hurler et sautiller comme un fou : « Yes, yes ! Run holly shit ! RUN ! Idiot RUN ! No ! No ! TO TORRES FUCKIN' GOD ! Kuyt, you're a moron. Cavalieri, what the fuck are you doing ?! Go go gooo ! Yes... Yes... You're near the goal. Come on ! Yes ! GOALLLLLL ! ». Han, c'est incroyable comment je peux être hilarant parfois ; j'arrive pas à comprendre comment est-ce que je peux l'ennuyer alors qu'il pourrait tomber mort de rire.
    Mais bon, je vous rassure, y'a pleins de chose sur moi que moi-même je n'ai pas encore découvert...


    R o c k . T h a t . B o d y .



    P s e u d o ; :rocks:
    A g e ; 15.
    C o m c o m b r e . O u . P o i r e a u ; cornichon.
    R o s e . O u . B l e u ; arc-en-ciel.
    S t e v e . A o k i . ç a . v o u s . E v o q u e . q u o i ; DIEU ORGASMIQUE.
    Q u a n d . t u . s e r a s. g r a n d . t u . s e r a s ? ; toujours aussi petite. enfin, je suis de taille moyenne, mais qu'est-ce que je keaferais grandir d'encore un mètre (lol).
    T ' e s . p l u t o t . u n e . f i l l e . o u . u n . g a r ç o n ? ; hum. plutôt fille.
    T u. f u m e s ; moi ? je crois que non.
    T u. b o i s ; toujours moi ? je crois que cette fois, oui. mais pas beaucoup, hein.
    U n . d e r n i e r . m o t ? ; This is a retarded beatbox ♪ (a)
    C o d e. r e g l e m e n t ; Fucked from above 1985

- - - - - - - - - - - - - - - - - -


Dernière édition par Meiwann Kravitz le Mer 3 Mar - 12:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
steve aoki
Steve ♠« JAPANESE AMERICAN »
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 22/11/2009
Avatar : Steve Aoki
Copyright : Irishweasley
Emploi/Etudes : Producteur

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Mer 24 Fév - 20:42

JUUUUSSSTTIIIICCCCEEEE :coeur:

Bienvenue :yeaha:

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
DOES IT OFFEND YOU, YEAH ?
« You're all rock stars now in a network town theres no place to go,to be on your own making friends and foes watch the
network grow »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiwann Kravitz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/02/2010
Avatar : ASH STYMEST
Copyright : FOX ♥
Emploi/Etudes : DJ
Localisation : FIND ME

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Jeu 25 Fév - 9:48

    OUAIIIIS JUSTICE POWAAA :devil:
    Merciiiii :coeur: :coeur:

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dim mak collection
A.OK.ADMIN ♠KAMA-SUTRA.POWA
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 20/11/2009
Avatar : Steve Aoki
Copyright : Irishweasley
Age : 27

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Dim 28 Fév - 12:14

toujours d'actu?

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

    DESIGNER DRUGS ♦️ MISERYANGEL Wecome to
    The Dim Mak creation. Welcome to the
    Real utopia. The generator of star. The
    Generator of drugs. Welcome to the real
    Word. Ladies and Gentleman , Follow Alice .
    Enter in the Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dim-mak.1fr1.net
Meiwann Kravitz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/02/2010
Avatar : ASH STYMEST
Copyright : FOX ♥
Emploi/Etudes : DJ
Localisation : FIND ME

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Dim 28 Fév - 13:27

    Oui, toujours d'actu, désolée du retard >//< J'ai été très prise avec mes devoirs, mais bon, une grande partie est entamée à présent (ouf).
    Je pourrais avoir un délai s'il vous plait ? Je promets de poster ma fiche entière avant la fin de la semaine prochaine.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
steve aoki
Steve ♠« JAPANESE AMERICAN »
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 22/11/2009
Avatar : Steve Aoki
Copyright : Irishweasley
Emploi/Etudes : Producteur

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Dim 28 Fév - 18:07

Délais accordé Smile
Je comprend , moi aussi j'ai été submergé cette semaine.

:graouw:

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
DOES IT OFFEND YOU, YEAH ?
« You're all rock stars now in a network town theres no place to go,to be on your own making friends and foes watch the
network grow »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny Everdeen
FUNNYADMIN ♣
fuck you very very much
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/02/2010
Avatar : KSTEW
Copyright : CHERRYLIPS
Emploi/Etudes : PAPARAZZI FAN DES SHARAPOV
Age : 32

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Lun 1 Mar - 7:44

    GOOD LUCK POUR TES DEVOIRS ALORS :yeaha:
    et bienvenue :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyja Mardoll
CRACKPOTADMIN ♠
keep smile, get condoms !
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 24/12/2009
Avatar : Melanie Laurent
Copyright : (c) Vitamins
Emploi/Etudes : Artiste peintre

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Lun 1 Mar - 13:04

    ASH + les Justice :fuck: :yeaha: :**:
    Bienvenue parmi nous et bon courage pour le reste de ta fiche (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiwann Kravitz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/02/2010
Avatar : ASH STYMEST
Copyright : FOX ♥
Emploi/Etudes : DJ
Localisation : FIND ME

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Mer 3 Mar - 12:12

    YEAHHH Merci tout le monde Cool
    C'est incroyable, tout le monde a des célébrités de ouf ou des avatars de ouf sur ce forum aww :happy:

    EDIT : Je pense avoir fini. Si il y a quelque chose qui cloche, n'hésitez pas à le dire 8D

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
steve aoki
Steve ♠« JAPANESE AMERICAN »
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 22/11/2009
Avatar : Steve Aoki
Copyright : Irishweasley
Emploi/Etudes : Producteur

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Mer 3 Mar - 13:32

tu as bien cerné le personnage , je te valide , bienvenue :coeur:

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
DOES IT OFFEND YOU, YEAH ?
« You're all rock stars now in a network town theres no place to go,to be on your own making friends and foes watch the
network grow »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny Everdeen
FUNNYADMIN ♣
fuck you very very much
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/02/2010
Avatar : KSTEW
Copyright : CHERRYLIPS
Emploi/Etudes : PAPARAZZI FAN DES SHARAPOV
Age : 32

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Mer 3 Mar - 15:44

    MOUHAHA, entre dans le monde de Dim Mak :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiwann Kravitz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/02/2010
Avatar : ASH STYMEST
Copyright : FOX ♥
Emploi/Etudes : DJ
Localisation : FIND ME

MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   Jeu 4 Mar - 14:06

    Merci :coeur: :coeur:

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: just another day ; meiwann loham   

Revenir en haut Aller en bas
 
just another day ; meiwann loham
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dim Mak Records :: Fuck From Above 1985 :: - maquettes de disques :: - maquettes acceptées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit